Huile de ricin vierge

août 19, 2011 8:29 | No Comments

FICHE D’INFORMATION

  • NOMENCLATURE INCI : RICINUS COMMUNIS
  • N°CAS : 8001-79-4
  • N°EINECS/ELINCS : 232-293-8

UTILISATION INVIDUELLE

Cosmétique :

L’huile de ricin est traditionnellement utilisée dans les Antilles et en Afrique comme base des huiles de beauté pour les mains, le corps et surtout pour les cheveux. L’ huile de Karapate ou Carapate, composition locale de Guadeloupe et de Martinique, a pour base l’huile de ricin vierge. Complète et riche, elle est renommée pour sa pénétration rapide. C’est une huile qui « gonfle » la peau. A utiliser pour les cheveux épais ou crépus.

GENERALITES

Origine :

Les origines du ricin demeurent obscures. On suppose qu’il est originaire d’Afrique de l’Est et que là il s’est répandu dans le Moyen Orient. Les lampes à huile d’Egypte des pharaons auraient déjà brûlé de l’huile de ricin, il y a 6000 ans. On le connaissait aussi en Inde et en Chine, il y a 3000 ans et il aurait été introduit en Amérique peu après la découverte de ce continent.

Botanique et agronomie :

Ricinus communis L. est l’espèce unique, avec de nombreux types, du genre Ricinus dans la famille des Euphorbiacées. Son nom signifie tique en latin à cause de la ressemblance entre la graine et l’acarien parasite du chien. Castor en anglais résulterait d’une confusion avec une autre huile appelée agnocasto par les espagnols et les portugais en Jamaïque. La plante pousse à l’état sauvage dans la plupart des régions tropicales et subtropicales où elle est parfois utilisée pour protéger du soleil les jeunes plantation du soleil les jeunes plantations de café, d’ananas ou de sisal. Elle ne fait l’objet d’une culture de rapport que dans un nombre limité de pays et ce depuis la fin de la seconde guerre mondiale. A l’état spontané, la plante a souvent l’apparence d’un buisson d’une hauteur variant entre 1 et 5 mètres. Le fruit est globulaire, recouvert ou non de piquants suivant les types; il est vert ou rougeâtre jusqu’à la maturité. Il ressemble à une petite châtaigne. En mûrissant la coque du fruit se contracte jusqu’à devenir une capsule sèche contenant 3 graines. La graine de ricin est une fève ovale d’une taille supérieure à un grain de café, pouvant atteindre le double. Elle est recouverte d’une enveloppe luisante plus ou moins tachetée de noir . Cette enveloppe est fragile; si elle est écaillée, il se produit une oxydation de l’amande et la qualité de l’huile diminue parce que son acidité augmente. Allergène La graine mais aussi les capsules et les feuilles contiennent un allergène appelé le CB1A, autre protéine qui peut provoquer des irritations graves des muqueuses en particulier dans le système respiratoire. Toxicité La graine de ricin est très toxique parce qu’elle contient une protéine, la ricine qui est une phytotoxine antigénique, thermolabile qui s’aggluti ne sur les globules rouges. Une dose de 0.035 mg/kg peut provoquer la mort d’un homme (ce chiffre correspond à 5 graines) Il faut cependant souligner qu’intactes, les graines sont absolument sans danger et que l’huile obtenue par broyage et/ou extraction n e contient plus d’éléments toxiques.

Obtention de l’huile :

L’huile vierge de ricin est obtenue à partir de graines de Ricinus communis L. par pression à froid. Pour des raisons techniques la pression des graines de ricin est effectuée dans des installations spéciales distinctes de celles destinées à produire des huiles comestibles. De plus se posent également des problèmes de sécurité et d’hygiène puisque stocker, transporter et traiter des graines de ricin en même temps que d’autres oléagineux présente des dangers. A la différence des autres huiles végétales, le ricin n’exige aucun traitement préalable et l’huile ne doit pas être désodorisée. Deux grands types d’huile de ricin L’un à usage technique , l’autre à usage pharmaceutique. L’huile à usage pharmaceutique est définie dans la British Pharmacopoeia (BP) et dans d’autres recueils de spécifications médicales. L’huile de ricin joue un rôle accru dans l’industrie cosmétique comme plastifiant dans les vernis à ongles, les rouges à lèvres, les crèmes et les lotions. L’huile de ricin à usage technique peut être divisée en « huile de première » , « deuxième » et « troisième qualité ». Seules sont de première qualité les huiles de ricin obtenue par simple pression de la graine, c’est à dire qui ne contiennent aucune huile extraite par solvant.

COMPOSITION

Acides Gras en % :

  • Acide palmitique C16:0 < 2.0
  • Acide stéarique C18:0 < 2.5
  • Acide oléique C18:1 2.5 – 6.0
  • Acide linoléique C18:2 2.5 – 7.0
  • Acide linolénique C18:3 < 1.0
  • Acide ricinoléique C18:OH 85.0 – 92.0
  • Acide 9,10-dihydrostéarique C 18:OH 0.3 – 0.7
  • Acide eicosénoique C 20:1 <1.0
  • Matières insaponifiables : maximum 1.0%

PROPRIETES

Liquide limpide visqueux, sensiblement incolore à faiblement jaune, peu soluble dans l’éther de pétrole, miscible à l’alcool et à l’acide acétique glacial. A la différence des autres huiles végétales, elle est miscible à l’alcool en toutes proportions, mais sa miscibilité avec les solvants aliphatiques tirés du pétrole est limitée. Aucune autre huile naturelle connue ne contient une proportion aussi élevée d’oxyacides gras. C’est cette composition caractéristique des glycérides qui distingue l’huile de ricin de toutes autres graisses et huiles végétales et c’est elle qui lui donne ses propriétés physiques et chimiques remarquables. L’huile de ricin, non siccative, possède l’indice de viscosité le plus élevé. L’huile de ricin est la plus dense de toutes les huiles. Sa remarquable tenue à la chaleur et le fait qu’elle se consume sans laisser de résidus ou presque, lui donnent toutes les propriétés d’un lubrifiant. Grâce à ses groupes polaires hydroxyles, l’huile de ricin est compatible à un grand nombre de résines naturelles et synthétiques, de polymères et de cires. Utilisée comme plastifiant elle est un excellent agent mouillant et dispersant pour les pigments, les charges et les matières colorantes.

CARACTERISTIQUES

  • Aspect : liquide
  • Couleur : incolore Densité : 0.958 – 0.969
  • Viscosité (20°C) : 66 – 76
  • Point de solidification : – 10 à -20°C
  • Indice de saponification : 177 – 187
  • Indice d’iode : 82 – 90
  • Indice de réfraction : 1.477 – 1.481

CONDITIONNEMENT

  • Stockage : dans des containers fermés à moins de 30°C.
  • Emballage : en fûts métalliques ou plastiques de 40 kg.

APPLICATION UTILISATION